Signes, messages et synchronicités pour chercheurs en mission d'âme…

Pourquoi une maison est hantée ?

Je continue avec cet article à vous raconter mes aventures. Comme je vous l’expliquais dans le précédent (il est ici), nous venons de vivre 6 mois dans une maison « hantée ». Six mois à aller de découverte en découverte, d’exploration en compréhension de l’invisible. Aujourd’hui, je vais vous expliquer pourquoi dans certaines maisons on peut se sentir si mal.

La mémoire des murs

pourquoi-une-maison-est-hanteeTout d’abord, une maison c’est autant un lieu physique qu’un espace énergétique. Nos yeux d’incarnés ne voient que la partie matérielle de l’habitation, mais cette maison, comme nous, a sa propre histoire, ses propres mémoires aussi. On voit d’ailleurs très bien sur les murs d’une demeure les stigmates laissés par ses différents habitants : l’un va avoir fait une trace sur un mur en transportant un meuble, l’autre aura rayé le parquet, un autre encore aura cassé un carreau de carrelage. Chacun y laisse un bout de lui-même, une « trace », sans le vouloir.

Et bien dans l’énergie, c’est la même chose : chacun va laisser sur place un morceau de lui et son histoire. Ainsi, un couple qui se dispute beaucoup va laisser dans l’énergie de la maison de la colère ou encore de la rancœur, une maman seule qui se sent abandonnée va y laisser un peu de sa tristesse et de sa solitude, un homme découragé aux idées noires va lui aussi imprégner le lieu de ses émotions. Et tout cela s’accumule d’habitant en habitant. C’est pourquoi, certaines maisons ou certains appartements sont particulièrement « chargés », car ils ont dans leurs murs de nombreuses mémoires.

Le terrain sur lequel est bâtie l’habitation a lui aussi ses mémoires qui lui sont propres. Alors il est certain qu’une maison ou un immeuble construits sur un ancien cimetière par exemple, risquent de poser quelques soucis aux futurs habitants…

memoires-des-mursAinsi, sans même parler encore de fantômes ou d’entités, il est possible qu’une demeure nous soit difficile à vivre de part ses mémoires et son histoire. Dans la maison que nous venons de quitter, les mémoires sont très nombreuses. Déjà parce que la maison est ancienne (elle a été construite dans les années 1850). Ce qui fait que beaucoup de personnes y ont vécu jusqu’à aujourd’hui, et donc, on y retrouve beaucoup de mémoires. De plus, chacun y a laissé non seulement des « empreintes énergétiques », mais aussi des objets bien physiques. Ainsi, grenier, grange et dépendance sont envahis d’objets divers et variés, eux aussi étant porteurs de mémoires…Il y a par exemple, un lit cassé de l’ancienne locataire (un couple qui s’est déchiré en deux mois dans cette maison), les appareils de gym d’un autre locataire qui s’est suicidé depuis, le landau dans lequel des enfants ont été promenés. Mais deux de ces enfants sont décédés tout petits… Dans cette maison…Avec tout ce que cela peut occasionner de douleur et de souffrance pour les parents…

Les défunts errants

jacqueline-le-fantome-de-ma-maisonCes objets sont autant « d’antennes », de « rappels » pour les défunts qu’ils ont vécu à cet endroit. Jusqu’à parfois les empêcher de trouver la lumière. C’est ce qui se passe dans cette maison avec une des défuntes qui se manifestait souvent et qui se présente sous le prénom « Jacqueline ». Cécile Storino, une médium passeuse d’âmes que j’ai fait intervenir sur la maison m’expliquait que Jacqueline a une antenne, un morceau de tissu dans son cas, qui lui a appartenu et qui est toujours dans la maison. Ce qui la retient. Alors, elle se sent encore chez elle. Et elle refuse catégoriquement de partir.

Comme beaucoup de défunts « errants », elle reste accrochée à la matière, bien souvent parce qu’ils n’ont pas réglé toutes leurs histoires avant de mourir. Ainsi, ils vont rester là, certains ne sachant même pas qu’ils sont décédés. Et peuvent décréter que cette maison est la leur. Et certainement pas celle des vivants. C’est ce qui se passait dans la nôtre, non seulement avec Jacqueline, mais aussi avec un homme, très en colère, qui clairement se pense chez lui et refuse absolument de passer de l’autre côté. D’ailleurs, la seule solution trouvée a été de le mettre dans une « bulle » d’énergie pour qu’il puisse beaucoup moins nous atteindre. Mais il est toujours là-bas …

Les défunts qui errent se « nourrissent » des vivants : ils vont aspirer leur énergie, car ils ont besoin de cette énergie pour pouvoir se manifester. De plus, ils vont parfois réussir à avoir un impact fort sur nous. Dans le cas de cet homme, (et certainement d’autres entités de ce lieu), tout faire pour nous faire nous disputer, et à terme, nous séparer était un jeu… Ce qui a visiblement très bien fonctionné avec les précédents locataires… Nous avions pour notre part la chance d’être très soudés à la base, mais en plus d’être conscients de ce qui se jouait. Mais malgré cela, je nous ai vus nous hurler dessus comme jamais ! Et toutes ces colères nourrissent davantage encore ces entités…

Nos habitations sont toutes plus ou moins visitées par des défunts. Mais finalement, peu d’entre eux s’installent dans un lieu. S’ils le font c’est soit qu’ils ont vécu là, soit que quelqu’un qui leur était proche y vit, soit qu’en « passant par là », ils se sont aperçu que l’énergie du lieu correspondait à la leur. Alors, ils se sentent comme chez eux. Et la cohabitation devient bien souvent plutôt difficile.

Les élémentaux et les gardiens

Dans les entités « normales » que l’on trouve dans un lieu, il y a aussi tous les élémentaux et autres gardiens de lieux. Logiquement, ces petits êtres sont bienveillants mais si comme dans le cas de notre maison, ils sont entourés d’énergies négatives, lourdes et malveillantes, ils peuvent le devenir également. Ainsi, les « farces » et autres « facéties » seront beaucoup moins drôles qu’à l’accoutumée, voire dangereuses.

vivre-dans-une-maison-hanteeD’ailleurs, quand notre fils est tombé dans les escaliers, il nous a dit qu’un « tout petit bonhomme » l’avait poussé. Nous ne saurons jamais, mais je suis prête à parier qu’il s’agissait d’une « blague » de l’une de ces petites entités..

Et puis il y a des « gardiens » moins connus. Lorsque nous avons vu cette projection lumineuse sur le mur du salon (celle de la photo ci-contre), j’ai tout de suite demandé à mes amies connectées si elles savaient ce que c’est. L’une d’elle, Maïma, m’a répondu qu’il s’agissait d’un « gardien d’en bas et de ses disciples ». C’est ce que ses propres guides lui expliquaient…. Mais je ne saurai vous en dire plus ! Par contre, le message reçu était pour une fois rassurant : « nous ne leur voulons pas de mal »…

Les reptiliens

reptilienLes reptiliens sont des êtres de type humanoïde, qui ressemblent à des lézards, des serpents ou des dragons. Leur peau est recouverte d’écailles. Ils sont en général de grande taille (2m/2m50) et possèdent de fortes capacités psychiques. Ainsi, ils peuvent prendre le contrôle de nos esprits, nous « infiltrer ». Il existe plusieurs races différentes de reptiliens (comme les dracos ou les lézards par exemple). Certains « appartiennent » à la Terre, d’autres venant d’autres horizons.

Je me suis faite infiltrée 3 fois par des reptiliens. En fait, ils arrivent à le faire en se glissant dans nos failles. Nos failles, ce sont ces parties de nous encore dans le noir et qui nous demandent un vrai travail sur nous pour être dans la lumière. Pour ma part, il s’agit de la colère. Je sais que cette incarnation, c’est un de mes « traits de caractère » à travailler. (et ça va beaucoup mieux !!).

Mais c’est tout de même un de mes talons d’Achille. Et c’est justement comme ça, par la colère, que je comprends que je suis infiltrée. Les trois fois où cela m’est arrivé, j’ai ressenti en moi des colères immenses, mais, quand je prenais le temps de les observer, qui n’avaient ni sens, ni réelle origine. Je pouvais me mettre en colère contre quelqu’un en voiture, contre mon chat ou encore mon mari ou mon fils, mais sans aucune raison ! Et ça, c’est mon « signe » à moi !

Les reptiliens rôdent autour de nous et s’installent dans nos habitations, attendant souvent le bon moment pour pouvoir nous infiltrer. Quand nous sommes arrivés, il y en avait quatre qui rôdaient… Heureusement, j’ai une très bonne adresse pour pouvoir s’en débarrasser ! Une fois le travail effectué, nous avons été tranquilles de ce côté là…

Les vortex

vortexEt puis il y a des demeures avec des particularités. Des cas exceptionnels. Et c’est exactement ce que nous venons de quitter. En effet, dans le jardin se trouve un vortex. Un vortex, c’est un trou, un sas, une porte ouverte en permanence sur le monde invisible. Ou plutôt sur tous les mondes invisibles. Par cette porte, passent toutes les entités de toutes les dimensions. Alors qu’elles n’ont rien à faire dans la nôtre…

Ainsi, des entités telles que des défunts, des reptiliens, et d’autres que je préfère ne même pas citer (car les mots sont porteurs eux aussi d’énergie….) bénéficient de ce passage ouvert en permanence. Ce qui explique que dans notre ancienne maison, nous nous retrouvions avec des entités qui n’ont rien à faire à nos côtés et que l’on ne retrouve que très rarement ailleurs, mais qu’en plus, quelques soient les nettoyages qui peuvent être effectués, même si des entités sont « enlevées », d’autres arrivent directement. C’est un passage permanent et sans fin. Comme une boite de pandore que l’on ne peut plus refermer, et qui n’aurait pas de fond…..

google-earthCe vortex semble lié à une énergie saisonnière. Ce qui explique aussi pourquoi l’été nous n’avons pas ressenti tout ces désagréments. C’est à partir du mois de novembre que tout a commencé à basculer. Et lorsque j’ai rappelé Cécile Storino début novembre pour lui demander de regarder de nouveau ce qui se passait, elle m’a expliqué qu’elle ressentait cette énergie « saisonnière », et que cette énergie n’était pas là lors de sa première intervention dans l’été. Ce qui complique encore un peu plus un travail de nettoyage….!

Ce qui est frappant, c’est que quand on regarde ce jardin depuis le ciel (comme sur l’image ci-contre), on a la sensation en effet de voir comme un tourbillon…

Les conseils

Quand on voit toutes les possibilités « invisibles » pour se sentir mal dans une maison, on peut se dire qu’il va être compliqué de trouver un lieu correct ! Mais je tiens à vous rassurer. Il y a des solutions !

Tout d’abord, si vous arrivez dans une maison ancienne, ou en tout cas qui a déjà été habitée, n’hésitez pas à vous débarrasser de tous les objets laissés par les anciens habitants. A priori, de toute façon vous n’en ferez rien. Ce serait donc juste des mémoires inutiles. Vivez dans la maison, attendez déjà que votre propre énergie s’y déploie. Et si vous sentez que quelque chose cloche, même en essayant par vous-même (encens, neuvaine, gros sel, prières, etc..), n’hésitez surtout pas à faire appel à un professionnel. Et soyez rassuré : ce que nous avons vécu est tout à fait exceptionnel ! Cette expérience, mon âme avait besoin de la vivre…Mais je vous expliquerai ça dans un prochain article.

5 commentaires
  1. Très bien

  2. J’ai moi aussi des colères inexpliquées prise parfois pour des colères liées à un envoûtement. Du coup , je m’interroge sur les reptiliens. Pouvez -vous nous en dire plus ? Comment les reconnaitre et surtout s’en libérer?

    Merci d’avance et merci encore pour cet article très complet.

    • Je ne suis pas du tout une spécialiste des reptiliens. J’y ai été confrontée, comme je l’explique dans l’article. Mais je ne saurai vous en dire plus…. Pour vous en libérer, je peux vous donner un contact, mais en messagerie privée car je ne sais pas si cette personne a envie de voir son téléphone sur le web…

  3. Je me sent constamment observée, je suis dune nervosité inouïe et entre dans des colères dingues.. J’ai l’impression que « quelque chose » s’acharne en permanence contre moi , pouvez vous m’aider ?.. J’ai vu des magntiseurs, des oracles, médiums..

    • Bonjour
      je ne peux vous aider moi-même. Je vous conseille de contacter un medium passeur d’âmes. Vous trouverez des adresses dans le carnet d’adresses de ce site
      Bien à vous

Laisser un commentaire


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.