Signes, messages et synchronicités pour chercheurs en mission d'âme…

Emilie et la Fraternité Blanche, une anecdote de Corinne 2/4

Cet article est la suite de celui-ci

J’appelais régulièrement mon amie Emilie pour prendre de ses nouvelles et chaque fois elle me disait : « Tu sais ils sont avec moi, tout le temps.  Je me languis que tu viennes me voir pour que je te montre ce qui se produit quand ils sont là.  Tu n’en croirais pas tes yeux ».  Et là, je me demandais encore de quoi j’allais être témoin.

Le kiné de l’invisible

kine-dans-l-invisibleQuelques jours plus tard, en compagnie de notre amie Cathy, nous voilà parties chez Emilie, pour passer la journée avec elle car elle ne pouvait toujours pas quitter le domicile ou faire de la voiture et du coup, avoir un peu de visite lui changerait les idées.  Nous voilà installées dans sa chambre car l’opération qu’elle avait subie lui interdisait de rester trop longtemps debout ou assise, c’est alors la position allongée sur son lit lui convenait le mieux.  Là, toujours avec son regard malicieux, elle nous expliqua qu’elle s’était habituée à leur présence, qu’ils venaient tous les jours, chacun à leur tour, pour lui expliquer comment cela fonctionnait d’être avec eux et ce qu’elle pouvait attendre d’eux. « Tu vois, me dit-elle, j’ai mal aux jambes d’être inactive et bien, je n’ai qu’à demander à un kiné du monde de l’invisible de venir et j’ai aussitôt un massage ».

Là, avec notre amie Cathy, nous la regardions comme si elle voulait nous tester pour voir notre tête après une telle blague.  « Je vous assure, je ne vous fais pas une blague, c’est bien réel. Regardez mes jambes et vous verrez bien ! »  A voix haute, on l’entend appeler ce fameux kiné et on commença à voir comme si des mains invisibles se posaient sur ses jambes laissant apparaître des mouvements sur le dessus de sa peau de ses jambes, comme des pressions, qui partaient du bas vers le haut et pour couronner le tout, tout en se marrant, car avec Cathy on devait faire une drôle de tête, elle nous dit : « Et en plus, c’est le meilleur massage que j’ai jamais eu de ma vie, il a des mains expertes !  En fait, je ne suis pratiquement jamais seule, c’est pour cette raison que mon apprentissage avance vite car ils profitent que je sois très disponible tous les jours pour que je m’habitue, que je n’ai plus peur d’eux et que je découvre ce monde merveilleux à travers la lumière ».

Plus aucune peur

energie-marieAlors là, connaissant notre amie comme la plus peureuse de la terre, l’entendre parler de tout cela sans aucune crainte, on n’en revenait pas.  « Tu as d’autres choses à partager avec nous ? » ; « Oui certains jours, j’ai la visite d’une femme avec une très belle lumière, de belles vibrations de douceur et d’amour qui vient m’envelopper et je me sens presque comme anesthésiée, elle vient surtout quand les médicaments contre la douleur ne font plus effet pour me permettre de continuer la journée sans trop de souffrance, le temps que tout se remette en place correctement dans mon corps » ; « Cette femme t’a-t-elle dit comment elle s’appelait ? » ; « Oui, bien sûr, Marie ».

Nous sommes, avec Cathy, restées bouches bée.  Ça allait vraiment trop vite pour notre amie Emilie, pensais-je.  « Mais ce n’est pas tout, rajouta-t-elle, c’est comme si j’étais en communication permanente avec eux et du coup je peux leur poser des questions et j’ai une réponse instantanément ».

channelingHo lala mais qu’attendaient-t-ils d’Emilie ?  Et quel rôle ai-je à jouer auprès d’elle ?  On n’en a profité avec Cathy pour lui poser des questions personnelles afin de tester ses réponses et chaque fois, les réponses étaient justes.  C’était impressionnant.  Cela allait tellement vite que je décidais d’un deal avec Emilie. Je me suis fait la réflexion que toutes ces informations, toutes ces données, tout ce qu’elle était en train de devenir n’était pas juste pour répondre à nos seules questions.  Il fallait que cela serve à des personnes qui auraient besoin de guidance, de channeling. Peut-être était-ce cela qu’on attendait d’elle donc je proposais à Emilie, après plusieurs mois d’acclimatation avec ses nouveaux compagnons, de lui donner le nom de certains de mes clients sur lesquels je bloquais pour obtenir une réponse afin de savoir où je devais diriger mon travail.  Il faut savoir qu’Emilie est une personne très directe et en même temps qu’on échangeait les informations, j’en profitais pour lui apprendre comment délivrer un message sans choquer ni blesser celui ou celle qui devait le recevoir.

Quelques réglages à faire

Le problème est qu’à chaque fin de guidance ou de channeling, Emilie faisait un malaise, ce qui n’était pas marrant ni confortable pour elle.  Après leur avoir demandé d’éviter que cela se reproduise, un peu comme si on devait faire certains réglages avec eux de cette trop grande force d’énergie, Emilie ne s’évanouissait plus, à notre grand soulagement.  Avec son accord, j’avais envie qu’elle pratique avec une clientèle, une clientèle toute trouvée car je décidais de lui envoyer certains de mes clients ou clientes qui seraient en recherche de guidance ou de channeling car ceci n’est pas mon domaine.

Au départ, nous y allions progressivement et chaque fois que je  transmettais les coordonnées d’Emilie à un client, je lui demandais en échange de me faire le compte rendu de son rendez-vous afin de savoir si les messages reçus étaient doux, remplis d’amour et de bons conseils.  Ensuite, je la recontactais pour qu’à son tour, elle me transmette ses impressions.  Au bout d’un certain temps, je sentais qu’Emilie était de plus en plus à l’aise et de ce fait, sa clientèle commença à grandir.  J’étais très fière d’elle et de ce qu’elle pouvait apporter aux autres, un peu comme si notre travail était complémentaire.

La suite au prochain épisode !

Pour contacter Corinne Briche :

2 commentaires

    Laisser un commentaire