Signes, messages et synchronicités pour chercheurs en mission d'âme…

Le Dien Chan

 points-acupuncture-faciale-dien-chanLe Dien Chan, ou la réflexologie faciale, est une méthode vietnamienne inventée au début des années 1980 par le professeur BUI QUOC CHAU. Cela consiste à détecter et à stimuler des zones réflexes et des points. Le visage est principalement concerné mais d’autres parties du corps peuvent également être traitées par cette méthode. Le professeur Bui Quoc Chau travaillait comme acupuncteur et souhaitait créer une méthode de guérison propre aux Vietnamiens. Après de longues recherches, il a réalisé que le visage n’avait jamais été utilisé en tant que support de soin.

Littéralement, Dien Chan veut dire :

  • Dien : Visage et corps
  • Chan : Observation et prise en charge

Le visage est la partie de l’être la plus représentative ; on peut y retrouver les sentiments, les comportements psychologiques et physiologiques, les affections du corps. Il est parcouru par les réseaux de circulation sanguine, les fibres nerveuses et les méridiens d’acupuncture dont la densité n’a d’équivalent dans aucune autre partie du corps. C’est la zone la plus sensible qui envoie des signaux à notre cerveau pour activer le processus d’auto-guérison.

Les trois éléments du Dien Chan

Le Dien Chan s’articule autour de trois éléments :

  • massage-facial-dien-chanLes schémas de réflexion : nous retrouvons sur notre visage le corps, en partie ou entièrement. Ces schémas donnent la possibilité de prendre en charge la douleur, les émotions et les symptômes. On découvre alors la zone réflexe, soit une zone qui représente les terminaisons nerveuses à travailler afin de réguler la partie du corps concernée.
  • Les points fixes ou points BQC regroupant des formules de points pour renforcer le travail des schémas de réflexion. Ils sont cartographiés par le professeur Buc Quoc Chau. Ces points donnent une sensation de piqûre d’aiguille et sont au même endroit pour chaque patient.
  • Les outils utilisés permettent de reproduire les mêmes actions que les aiguilles sans pour autant devoir piquer.

Les principes du Dien Chan

 dien-chanPour aider à soulager le patient, il existe des principes fondamentaux. Il faut utiliser le principe et l’outil que l’on pense le plus adapté au symptôme. S’il n’y a pas de résultat, c’est que principe choisi n’est pas le bon.

Nous retrouvons par exemple :

  • le principe local qui consiste à travailler au plus proche de la douleur. Par exemple, pour un problème de genou, nous pouvons travailler directement dessus.
  • le principe près de la douleur, par exemple pour un problème de coude, nous pouvons travailler sur l’avant-bras ou le bras.
  • le principe de similitude de forme « ce qui se ressemble s’assemble » en travaillant sur le nez, nous travaillons aussi sur la zone des fesses. Le long de la colonne vertébrale est représenté par l’os du nez, et les narines correspondent aux fesses.

Il existe encore bien d’autres principes, mais pour commencer, il est conseillé d’aller au plus simple.

Les outils du Dien Chan

outils-dien-chanDans le Dien Chan, les outils utilisés remplacent les aiguilles.

Nous retrouvons :

  • Les roulettes (petites boules de piquants) Yang pour tonifier,  stimuler, enlever la rigidité de la nuque, la fatigue, les douleurs articulaires, effectuer un massage facial pour éliminer les boutons et rendre la peau douce ;
  • Les roulettes Yin dispersantes qui ont pour but de faire circuler l’énergie ;
  • Les roulettes Yin absorbantes pour aider au refroidissement du corps, à abaisser la température corporelle en cas de fièvre, et se relaxer ou éviter les cauchemars ;
  • Les râteaux et brosses sont utilisés en tant que Yin dispersante pour les migraines, les insomnies, la sciatique ;
  • Les détecteurs, outils de base du Dien Chan :

*Le gros détecteur balaie les zones réflexes du visage, utilisé aussi en local sur le corps.

*Le petit détecteur est l’outil de stimulation des points vivants (à l’intérieur de la zone réflexe) et des points fixes BQC. Les points vivants sont sensibles, douloureux et propres au client.

  • Les outils chauffants comme les timbres, les baumes (baumes du tigre), la moxibustion (utilisation du Moxa), complètent l’action mécanique de stimulation des outils manuels. Ils sont utilisés en cas d’affections anciennes ou chroniques.

Après un traitement, il peut se produire l’effet rebond : pendant 10 à 70 heures le patient peut avoir différents effets suite à la séance (encore plus de douleurs par exemple sur la zone traitée), car le corps se régule.

Les différentes protocoles du Dien Chan

le-dien-chanCette technique peut faire des miracles. Il existe différents protocoles pour traiter les maladies, les prévenir, traiter les émotions.

Par exemple, nous pouvons retrouver des protocoles pour :

  • Aider les gens à arrêter de fumer
  • Aider à arrêter l’alcool
  • Accompagner à la perte de poids
  • Soigner les démangeaisons de la peau
  • Limiter l’asthme
  • Arrêter la diarrhée
  • Réguler le sommeil et lutter contre l’insomnie
  • Stopper les migraines

Tout le monde peut étudier et utiliser le Dien Chan pour soulager facilement les douleurs. C’est une méthode naturelle soignant au travers de techniques énergétiques et une excellente façon d’éviter la prise abusive de médicaments. Elle permet de prévenir et de soulager un certain nombre de maux, petits et grands, qui empoisonnent l’existence au quotidien, tout en apportant une relaxation profonde du corps et de l’esprit.

Source : Livre « Le Dien Chan du professeur Bui Quoc Chau », collection ABC ; et stage de Dien Chan avec Christine Bretin sur Toulouse.

Article écrit par Nancy Aurélia Rajaonarivelo

  • Guérisseuse REIKI
  • Praticienne ACCESS BARS
  • Utilisatrice des Fleurs de Bach
  • tel : 0623352397
  • Page facebook : Reiki-by Aurelia
  • Mail : reiki.by.aurelia@gmail.com

Laisser un commentaire