Signes, messages et synchronicités pour chercheurs en mission d'âme…

Les routes de la liberté, Marion Sœur-Warain – Chronique littéraire

Tout d’abord, un grand merci à Lauriane Pernez, pour l’envoi de ce livre en service presse, et à Mademoiselle Bien-être qui accueille cette chronique !

Plus qu’un voyage géographique, un voyage intérieur !

les-routes-de-la-liberteNote au lecteur : n’oubliez pas d’emporter un sac vide, vous y glisserez les pépites rencontrées en route. J’ai presque envie de vous dire, en fait, de juste prendre un sac vide et de ne monter ni en avion ni sur un bateau, de rester juste là où vous êtes et d’apprendre à voyager en vous…

Marion Sœur-Warain, l’auteure, nous raconte dans son ouvrage son voyage de près d’un an à l’autre bout de la Terre. À travers celui-ci, elle nous évoque sa renaissance en tant qu’individu et femme, sa découverte d’elle-même grâce à l’Autre – cet autre pluriel qui englobe êtres humains, nature et univers – et sa quête du Saint Graal « bonheur ». Au fil des pages, nous voyageons à ses côtés de multiples façons. Nous visitons visuellement contrées exotiques ou urbaines et nous interrogeons notre mental en explorant nos pensées, en questionnant nos envies, nos besoins, nos failles.

Un livre pour se découvrir

Ce livre est une sorte de journal intime mêlé de descriptions ethnographiques. Marion nous raconte son parcours en nous donnant sa vision du monde. Elle nous décrit ce qu’elle voit (les lieux, les couleurs, les gens, les ambiances, etc.) et ce qu’elle ressent (ses émotions intérieures et ses réflexions philosophiques, écologiques, sociales ou politiques).

les-routes-de-la-liberte-livreCet ouvrage est à mi-chemin entre un carnet de bord, un livre de développement personnel et un récit de vie. Au fil du récit, l’écrivain voyageuse nous glisse également quelques concepts de spiritualité et de développement personnel tels hypnose, yoga, principe de communication non violente, ou blessures de l’âme décrites par L. Bourbeau.

Marion a fait un long voyage, en durée et en kilomètres. Elle a commencé par un voyage physique (elle a pris l’avion et a visité une partie du monde) qui s’est petit à petit transformé en voyage intérieur. En découvrant les autres, en sortant de sa zone de confort, elle s’est découverte elle-même. Elle est devenue vraiment elle, elle a sorti ses deux « ailes » pour se déployer et devenir la personne qu’elle souhaitait être, pas celle formatée par la société. Ce voyage physique a donc permis un voyage intérieur profond !

Une pépite !

marion-soeur-warainCe livre est extrêmement émouvant et empli de sensibilité. Nous sentons réellement qu’il a été écrit avec le cœur et qu’il a une utilité, pour celle qui écrit mais également pour le lecteur. L’auteure retranscrit divinement bien ses sentiments. Ses émotions nous font parfois frissonner, par exemple au début du livre lorsqu’elle nous parle de son grand-père ou à la fin lorsqu’elle évoque ses amours perturbées. Elle est très émouvante dans ses échecs qu’elle raconte sans fard.

C’est une jeune femme très humaine, on le ressent, et soucieuse du bien-être de l’Autre (je me rappelle notamment du déjeuner offert en Indonésie par son hôte). C’est touchant de voir qu’il existe en une seule personne autant de bienveillance et de gratitude !

Elle n’hésite pas à avoir un regard dur sur elle-même, elle ouvre réellement les yeux sur qui elle est, sans faille et sans pudeur, de manière objective. Elle accepte ses démons, ses mauvais côtés et elle se regarde en face courageusement. On dit souvent que c’est la première étape du changement : la prise de conscience et l’acceptation. Il est clair, dans son livre, que la prise de conscience de Marion la mène à la liberté.

Ce livre est assez poétique et d’une grande profondeur, avec de jolies phrases philosophiques. Mais il est à la fois très accessible et la lecture est aisée pour tous. Il y a beaucoup de sagesse dans le regard que l’auteure porte sur son voyage et ses aventures. On pourrait croire que Marion a 50 ans… mais non… elle n’en a pas encore 30 ! Elle a écrit très jeune et a remanié l’ouvrage très jeune aussi. Elle a une grande maturité dans son écriture et son état d’âme. Je pense qu’au fond, c’est une chance de se questionner si jeune. Elle a une marge de temps inouïe pour devenir encore plus sage que ce qu’elle est déjà. Elle est un modèle de réussite de découverte de soi et de réflexion sur le Monde ! Elle nous offre un livre d’une qualité humaine ÉNORME !!! Beau, émouvant, vecteur de positivisme, il est à lire absolument pour se donner l’envie d’être meilleur.e !

Bravo Marion, je vous admire !

La liberté au bout du livre

En conclusion, « Les routes de la liberté » est une profonde histoire d’amour : amour des autres, amour de soi, amour d’un homme, amour de la nature, amour des sentiments, …, amour de la vie !

J’ai du mal à conclure car… d’une certaine manière, j’aimerais que le livre ne soit pas fini, qu’il me porte comme il l’a fait ces derniers jours… qu’il me livre encore quelques magnifiques phrases qui me percutent et qu’il me fasse exploser de bonheur, de bienveillance et de gratitude comme ça a été le cas pour son auteure. J’aimerais tant trouver ma route de la liberté, Marion m’en a réellement donné l’envie et quelques clefs !

Je pars moi aussi en voyage intérieur… je vous donnerai des nouvelles 😉

Sophie Garrec https://au-fil-des-mots-les-maux-passent.blog4ever.com/

Se procurer l’ouvrage ICI

1 commentaire
  1. bonjour

    veuillez me desinscrire
    merci 30 jan 2019

Laisser un commentaire