Signes, messages et synchronicités pour chercheurs en mission d'âme…

« L’estime de moi » de Sylvie LIGER – chronique littéraire

Bonjour à toutes et à tous,

Je vais vous parler d’un livre qui m’a été mis dans les mains, merci à ma meilleure amie pour ça. Avec les changements actuels dans ma vie, et étant à la recherche de ma propre réalisation, ce livre m’a éclairée et aidée à avoir confiance en moi et m’estimer.  Nous sommes toutes des princesses guerrières avec un grand potentiel féminin.

« L’estime de moi » de Sylvie LIGER

l-estime-de-soi-sylvie-liger.Le livre « L’estime de moi » de Sylvie LIGER est une perle. En reconnaissant nos valeurs, en nous faisant confiance, en nous donnant la permission de réussir, l’auteure nous donne différentes astuces et des exercices à faire pour nous donner des ailes et prendre le devant de la scène. Observons-nous avec bienveillance, stoppons la critique envers nous-même et arrêtons de ne voir que nos défauts. C’est une des bases pour se remettre à voler, arrêter de regarder la vie des autres et d’admirer ce que nous n’avons pas. Regardez-vous dans le miroir : Quelles sont vos qualités ? Vous en avez ! La difficulté est que les défauts nous apparaissent en premier et sont les plus faciles à trouver malheureusement.

Il est essentiel de se connaître et de s’accepter. Un des conseils qui m’a marquée dans le chapitre de la bienveillance est de se dire : « Je me focalise sur le meilleur en moi et j’ai une immense joie à ne cesser de m’améliorer chaque jour ».

Mes besoins

pyramide-maslowUn chapitre qui a fait écho à mon moi intérieur, c’est celui d’exprimer ses besoins. L’auteure nous énonce le principe de la pyramide de Maslow permettant de classer les besoins humains par ordre d’importance en 5 niveaux. Ce classement correspond à l’ordre dans lequel ils apparaissent à l’individu ; la satisfaction des besoins d’un niveau engendrant les besoins du niveau suivant.

L’idée est qu’on ne peut agir sur les motivations “supérieures” d’une personne qu’à la condition expresse que ses motivations primaires (besoins physiologiques et de sécurité) soient satisfaites. Partir à la recherche de ses besoins, c’est explorer une partie de soi pas encore découverte et qui ne demande qu’à s’exprimer. Mon grand besoin actuel, par exemple, serait de faire ce pour quoi je suis née.

S’estimer, c’est aussi arrêter d’être trop modeste. N’ayez pas peur d’accepter les compliments. Nous avons été formatés dans notre éducation à rester dans notre coin, ne pas être soi-disant prétentieux, être sage, et ne pas exhiber nos talents au monde. N’ayez pas peur de vous montrer tel que vous êtes, sortez du cadre qui vous retient, malgré le risque des jugements ; sortir de sa zone de confort donne le pouvoir de réaliser vos rêves et de mettre en action ce qui vous anime.

Je suis importante

Lorsque l’on parle de « l’estime de soi », l’auteure nous rappelle que nous sommes la personne la plus importante. Prendre soin de soi, se chouchouter, se faire plaisir, tout ceci pour rendre honneur à la personne qui vous accompagne, c’est à dire Vous. Vous êtes votre priorité, ce n’est pas égoïste.

Tableau de vision

tableau-de-visionUne citation qui m’a également marquée dans ce livre : « Pour être vraiment libre et avoir une bonne estime de soi, vous ne pouvez remettre votre croissance, votre quête d’accomplissement ou de bonheur entre les mains de quelqu’un d’autre. Choisissez de vous traiter avec dignité et cheminez dans l’amour, la sagesse, la liberté et la joie en sachant que c’est vous qui menez » Lisburn Barkshade. Le bonheur commence donc par soi-même et par s’aimer.

Un des exercices connus est celui de faire un tableau de vision. Le connaissez-vous ? Mettre des images qui vous parlent sur une grande feuille, vos rêves les plus secrets et vos objectifs. Ne vous souciez pas du comment, de comment cela peut se réaliser. Faites-le avec votre cœur et vos ambitions, sans vous limiter ou vous juger.

Je ne me compare pas

s-aimer-soi-memeCe livre est plein de ressources. Pour continuer à booster son estime de soi, il faut arrêter de se comparer aux autres. Ok ? Nul n’est parfait. Cessez de complexer sur votre physique (mince, mes cuisses sont un peu trop grosses), de vous critiquer sur votre manque de quelque chose (par exemple, je manque de culture générale), ou d’autres choses comme vous fixer sur vos défauts. Le fait d’être complexé conditionne notre façon de penser, nous tirons des conclusions sur ce que nous sommes soi-disant.

Vous êtes acteurs de votre vie, laissez vos doutes et vos complexes dehors, agrandissez votre champ des possibles pour enfin vous ouvrir des portes, celles dont vous ne vous doutiez même pas. Laissez-vous subjuguer par la beauté de la vie.

Un chapitre qui m‘a ouvert les yeux sur mon histoire est :« Avant j’acceptais l’inacceptable, mais ça c’était avant ». Oser dire non, conformément à ses propres valeurs, dire ce que l’on pense pour défendre ses priorités, ne plus avoir peur de dire ce qu’on ressent. Vous êtes quelqu’un de respectable. Je ne vais pas vous livrer tous les secrets du livre, mais je ne peux que vous conseiller de le lire.

Conseils

Certains conseils de l’auteure que j’ai particulièrement retenus :

  • Soyez en apprentissage constant
  • Dites aux gens que vous les aimez
  • Demandez ce qui vous revient
  • Soyez juste et équitable, la vie est un boomerang
  • Sachez dire adieu aux blessures du passé et aux mauvaises habitudes
  • Soyez intègre

Pour ceux qui ont besoin d’un coup de pouce sur l’estime de soi, ce livre est une pépite. Une pépite comme vous et moi, osez briller et éclairer le monde de votre personnalité.

Trouver ce livre ici : « L’estime de moi » de Sylvie LIGER 

Article écrit par Nancy Aurélia Rajaonarivelo

  • Guérisseuse REIKI
  • Praticienne ACCESS BARS
  • Utilisatrice des Fleurs de Bach
  • tel : 0623352397
  • Page facebook : Reiki-by Aurelia
  • Mail : reiki.by.aurelia@gmail.com

Laisser un commentaire