Catégories Non classé, Vivre en conscience

L’expérience


vivre-l-experience

« L’expérience ce n’est pas ce qui arrive à un homme, c’est ce qu’un homme fait avec ce qui lui arrive » Aldoux Huxley

Vivre une expérience

accusationC’est souvent là où nous nous trompons, lorsque nous disons « j’ai vécu une expérience étrange/désagréable hier ». Comme le dit Aldoux Huxley, ce n’est pas ce que nous avons vécu qui fait l’expérience, mais ce que nous en faisons. Rappelons que la définition de l’expérience c’est une connaissance acquise par la pratique. Et c’est tout ce que cela va provoquer en nous, les questionnements, les tourbillons intérieurs, les résultats.
Imaginez un instant : vous vivez une situation extrêmement inconfortable où l’on vous accuse de faire une chose alors même que vous ne la faites pas. Ce n’est pas cela l’expérience, ça c’est juste un fait. L’expérience sera ce que VOUS allez en faire.
malaiseVous allez devoir gérer plein de sentiments comme la colère, le dégoût ou le ressentiment, voire même l’incompréhension. Mais également des sensations physiques comme le souffle coupé, le mal de tête (quelle prise de tête), le plexus solaire qui se bloque, le foie qui fait mal (le foie étant l’organe de la colère c’est normal), une mauvaise digestion ou l’incapacité de manger quoique ce soit (ça a du mal à passer !!), des douleurs aux épaules (comme si on essayait de vous rabaisser, de vous faire plier). Après cela vous allez aussi devoir prouver que vous ne faites pas cette chose dont on vous accuse de manière infondée. Cela implique de trouver la meilleure solution, de rester factuel, pragmatique, sans rester dans les sentiments que vous avez ressenti avant.
Voilà ce qu’est l’expérience, c’est ce que vous allez faire de cette accusation, tout ce qui va vous arriver psychologiquement, physiquement et dans la matière.

Accueillir les sentiments et les sensations

accueillir-les-sentimentsPour ce qui est des sentiments, il faut les accueillir, ils sont humains et normaux. Mais vous n’êtes pas assimilable à ces sentiments, vous n’êtes pas ces sentiments. Ils ne vous caractérisent pas. Oui, ils sont présents en vous, mais ils ne sont pas vous !!  Alors de la même manière que vous pourriez accueillir quelqu’un que vous n’appréciez pas plus que cela chez vous, accueillez ce sentiment, écoutez-le, ne le rejetez pas car vous n’aimeriez pas qu’on vous le fasse, appréciez-le pour ce qu’il est, sans jugement, puis laissez-le partir. En accueillant ce sentiment, qu’il soit de colère, de ressentiment, d’injustice, de dégoût ou quel qu’il soit, vous lui permettez de s’exprimer et de partir. Si vous essayez de le nier, il va se figer en vous, créant bien souvent des maladies et des inconforts physiques à long terme. Et faites la même chose avec chaque sentiment qui vous viendra.
En ce qui concerne les sensations physiques que vous pourrez ressentir, elles peuvent être violentes et vraiment désagréables. Si elles arrivent après un événement lourd, elles sont normales et même très saines, car c’est votre corps qui vous dit ce que vous ressentez vraiment. Le corps ne sait pas mentir, pour autant qu’on soit à son écoute. Apprenez à vous écouter, chaque maladie « mal a dit » est un signe que quelque chose ne va pas. Pour vous aider, le  Grand dictionnaire malaises et maladies de Jacques Martel est une véritable bible !

Comprendre ce qui est juste dans l’expérience vécue

vivre-l-experienceEt pour ce qui est du concret, si on vous accuse de quelque chose que vous ne faites pas, alors prouvez juste ce que vous faites. Restez pragmatique, factuel et logique. N’essayez en aucun cas de prouver plus que ce que vous faites en vrai, car vous vous perdez dans les détails et en oublierez l’essentiel. Demandez-vous ce qui est juste dans cette situation et que vous ne voyez pas. Si si cherchez bien… je ne dis pas de ne voir que le positif, ce ne sont pas mes propos, mais de voir à quel niveau cela peut être bénéfique pour vous. Si on vous accuse, comme dans mon exemple, de faire quelque chose que vous ne faites pas, peut-être cela vous permettra-t-il de recueillir des témoignages en votre faveur, de faire le tri dans vos papiers, chose que vous n’avez plus faite depuis… si longtemps !
Il est très important dans une situation comme celle-là de ne pas rentrer dans la bataille, car vous y perdrez de l’énergie et du temps, et vous n’avez pas envie de ça. Si la partie en face de vous souhaite la bataille, c’est son histoire, pas la vôtre, ne vous y trompez pas. Une fois que vous aurez su gérer vos sentiments, vos différents maux et le concret, vous n’aurez plus envie de continuer la bataille, vous aurez envie de prendre soin de vous et de sortir de cette expérience.
Et ne vous laissez pas abattre, le chemin est sinueux pour arriver à gérer chaque expérience sans avoir l’impression d’y laisser des plumes. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Mais surtout croyez en vous, vous pouvez y arriver, il suffit parfois juste d’un peu de méthode pour éviter le tourbillon intérieur qui peut nous accabler dans une situation compliquée.
Catherine EMERY
Maître Reiki
Praticienne certifiée Access Consciousness

Aucun commentaire

Laisser un commentaire