Catégories Les petits éveillés, Vivre en conscience

Expliquer la mort aux enfants (et adultes en questionnement !)


Nous sommes le 1er Novembre, jour de la Toussaint, fête de “tous les Saints”, fête catholique qui nous propose d’honorer nos défunts. C’est donc un jour un peu spécial qui nous propose de penser à tous ceux qui ne sont plus à nos côtés. Et aussi l’occasion pour nos enfants de se poser quelques questions…..

Vous le savez, les enfants se posent beaaaaaaaaauuuuuuuuuuuucoup de questions ! Et mon grand n’échappe pas à la règle ! Depuis qu’il sait parler il nous pose des tas de questions sur la mort, la vie, l’après, l’avant, etc…. Alors, j’ai toujours été à l’affût de d’idées et de supports pour lui en parler. Mais je voulais à la fois lui laisser se faire sa propre idée et en même temps lui parler de mes convictions personnelles. Pas simple de trouver le juste milieu ! Il me semble qu’il en est de même avec les adultes en questionnement à ce sujet : donner des pistes de réflexion sans chercher à influencer.

C’est pourquoi je lui ai souvent expliqué les différentes façons d’appréhender la mort selon les religions et autres courants de pensées ; que certains pensent par exemple qu’une fois mort, il n’y a plus rien, que d’autres pensent que nous partons dans un endroit, “ailleurs” où nous retrouvons tous nos proches déjà partis, que d’autres encore pensent que nous revenons de nombreuses fois. (“Comme dans un jeu vidéo maman ?” Heu oui voilà lol).

Des explications simples et claires

Je crois surtout qu’il ne faut pas survoler la question et avoir des réponses trop floues. Les enfants sont très dans le “concret” et ont donc besoin de réponses tout aussi concrètes. Parfois leurs questions sont déroutantes comme lorsqu’ils cherchent à comprendre la putréfaction par exemple. Mais en parler simplement, avec nos mots à nous permet d’enlever toute émotion lourde pour eux.

C’est aussi pourquoi, personnellement, je n’ai pas hésité à le faire participer à l’enterrement d’un petit oisillon trouvé dans notre jardin. Il a pu ainsi voir de ses yeux et comprendre le fait que le corps n’était plus en vie (ne respirait plus, ne bougeait plus). Et donc que ce petit corps allait disparaître petit à petit sous la terre. Et nourrir ainsi cette terre qui l’avait accueilli. Cet événement particulièrement marquant pour lui a eu finalement un effet des plus positifs !

De même lorsque l’un de nos proches partira pour son voyage vers l’autre côté, je n’hésiterai pas à le faire participer à la cérémonie. Et s’il le souhaite à dire au revoir à la dépouille. Mais ce sera son choix évidemment, pas question de le forcer !

Honorer la mémoire

Alors la Toussaint est évidemment de nouveau source de questionnements pour lui : “Tu crois qu’ils nous entendent de là-bas ?”, “Et tu crois que je pense assez à eux ?”, etc…. Alors, nous avons décidé de faire notre petit rituel en famille pour honorer nos proches décédés. Un petit très simple : juste allumer des bougies blanches. Nous avons choisi une neuvaine (cette bougie qui brûle neuf jours et neuf nuits non stop) et une petite chauffe plat blanche pour chacun de nos proches. Je vous avoue que voir le nombre de bougies m’a donné un petit coup au moral ! Mais de pouvoir leur rendre ce petit hommage nous a tous remplis de beaucoup d’amour aussi !

Nous avons aussi allumé une petite bougie pour chacun de ces bébés venus dans mon ventre mais qui ne sont pas nés. L’occasion là aussi d’expliquer par mal de choses (encore une fois !) à nos enfants. Et de renforcer ce lien qui nous lie avec l’invisible. Et de comprendre que tout n’est qu’un passage….

Des lectures

Et puis, évidemment cette journée a été l’occasion de ressortir quelques livres sur le sujet. Je vous les liste ici si toutefois vous en aviez besoin aussi :

La Mort expliquée aux enfants (Dr Charbonnier)

« Je ne te connais pas, je ne sais pas qui tu es ni quel âge tu as ; 7 ans, 12 ans, 17 ans ?… Beaucoup plus ? Peut-être es-tu très triste ? Triste comme jamais car tu viens de perdre quelqu’un que tu aimes beaucoup ou un animal qui tenait une place énorme dans ton cœur. Ou bien alors, peut-être as-tu simplement très peur que ces moments difficiles arrivent un jour. Peut-être aussi que la seule idée de mourir t’est insupportable. Je suis pourtant certain d’une chose : quand tu sauras ce que raconte ce livre, tu auras beaucoup moins peur de la mort et tu seras déjà un peu moins triste à la simple idée de perdre celles et ceux que tu aimes. » Dans cet ouvrage, le Dr Jean-Jacques Charbonier s’adresse aux enfants de tous âges pour leur expliquer la mort, la vie et la vision qu’il en a. Son propos vise également à aider les adultes à parler de la mort aux enfants, mais aussi à leur proposer une façon de comprendre ce qu’est la mort et à envisager la vie – leur vie différemment. (trouver ce livre ici)

La Petite Âme et la Terre : Je suis quelqu’un ! ( Neale Donald Walsch )

Un livre pour expliquer comme l’âme s’incarne. Un passage comme la mort. Ce qui peut expliquer aux enfants l’idée du cycle de la vie.

Il était une fois, hors du temps, une Petite Âme… Et cette Petite Âme voulait comprendre le pardon. Sauf que la Petite Âme ne voulait pas seulement comprendre le pardon – elle voulait faire l’expérience du pardon et savoir ce qu’on ressent à pardonner. Alors, Dieu l’aida de la meilleure des façons : en plaçant la Petite Âme dans le corps de Mégane, un nouveau-né qui commençait tout juste à explorer toute la magie que le monde a à offrir. (trouver ce livre ici)

La mission de la petit âme

Ce livre propose des réponses aux grandes questions que se pose tout être humain. Il répond avec des mots simples et remplis d’amour, à nos interrogations sur la naissance, la mort, le sens de la vie.

Il contient également des activités et un lexique spécial.

Une question de Sarah : « Où étais-je avant de naître? » entraîne les enfants dans un merveilleux voyage de découverte de soi, de leur lumière intérieure: de leur « petite âme ». (trouver ce livre ici)

Le Test (Stéphane Alix)

Un livre pour les adultes en questionnement. Une expérience inouïe : la preuve de l’après-vie ?« Lorsque mon père est décédé, j’ai placé quatre objets dans son cercueil. Je n’en ai parlé à personne. Puis j’ai interrogé des médiums qui disent communiquer avec les morts.  Découvriront-ils de quels objets il s’agit ? »

Stéphane Allix a testé six médiums. Les résultats sont stupéfiants et confirment ce que révèlent les recherches scientifiques menées sur ce sujet : la vie après la mort est aujourd’hui une hypothèse rationnelle. 

Comment devient-on médium ? Est-ce un don ou une malédiction ? Comment décrire ce qui se passe lors de la mort ? Où va-t-on après ? Consulter un médium peut-il aider au processus de deuil ? Comment éviter les charlatans ? Ce livre nous entraîne à la découverte d’une réalité vertigineuse. (trouver ce livre ici)

Depuis l’au-delà (Bernard Werber)

Un livre à lire commun roman policier qui dédramatise la mort.

Je me nomme Gabriel Wells. Je suis écrivain de romans à suspense. Ma nouvelle enquête est un peu particulière car elle concerne le meurtre de quelqu’un que je connais personnellement : moi-même. J’ai été tué dans la nuit et je me demande bien par qui. Pour résoudre cette énigme, j’ai eu la chance de rencontrer Lucy Filipini. En tant que médium professionnelle, elle parle tous les jours aux âmes des défunts. Et c’est ensemble, elle dans le monde matériel, moi dans le monde invisible, que nous allons tenter de percer le mystère de ma mort. (trouver ce livre ici)

Je vous souhaite sincèrement de belles cérémonies et de beaux moments de connexion, particulièrement aujourd’hui !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire