Catégories Je crée ma vie, Vivre en conscience

Confiance en soi et légitimité professionnelle


metiers-de-l-invisible

Dans les accompagnements que je vous propose, je reçois de nombreuses personnes qui se sentent coincées, bloquées dans leur chemin de vie professionnelle. Elles ont envie d’autres choses, ont souvent de belles idées pour aller vers un changement salutaire mais n’arrivent pas à franchir le pas. Alors, elles tournent en rond, stagnent, procrastinent et finalement restent là où elles sont, sans aucune amélioration de leur situation.

Ces blocages sont bien souvent toujours les mêmes d’une personne à une autre. C’est pourquoi j’ai eu envie de vous faire un article sur le sujet et de vous donner quelques pistes pour réussir à débloquer la situation.

Se mentir à soi-meme

Le premier blocage récurrent c’est le fait de se mentir à soi-même. Vous savez c’est se dire que si, si, tout va bien. Qu’on va pouvoir supporter cette situation insupportable encore quelques temps, que de toute façon, il n’y pas de solution, que ça pourrait être bien pire finalement, etc….

Et bien souvent, quelques temps plus tard, ces mêmes personnes se retrouvent en burn-out, complètement dévastées par cette situation “supportable” qui les a littéralement “mangées” ! Parce que si la tête ne veut pas entendre, le corps, lui saura se manifester pour exprimer son ras-le-bol !

Très souvent le fait de se mentir est un héritage familial ou sociétal : on ne nous a pas appris à nous écouter profondément. Il nous a été inculqué qu’il faut avancer, vaille que vaille et qu’il est de bon ton de ne pas trop se plaindre. Alors, en bon petit soldat, nous tenons la barre, jusqu’au jour où tout s’écroule…. Donc, éviter de se mentir permet au final surtout de gagner du temps et beaucoup d’énergie !

Le Doute

Un deuxième blocage que je vois souvent, c’est le doute. La plupart d’entre nous doutent que leur idée soit bonne. Ou que ce soit le bon moment pour amorcer le changement. Ou encore que leurs choix soient les bons.

Il est aussi possible de l’apaiser en s’écoutant profondément : ce que l’on ressent dans le corps à l’évocation de cette nouvelle vie/idée est évocateur ! Si on ressent des contractions par exemple, il est en effet préférable de revoir son plan. Mais si on ne ressent que de la Joie et de l’impatience à l’idée d’aller vers son projet, alors il faut foncer !

Pour pouvoir s’écouter profondément, il n’y a pas de mystère : il faut être disponible pour soi-même. Alors, octroyons-nous des temps pour nous, seul(e)s, des temps de connexion avec soi et avec son équipe de lumière, à l’écoute des messages reçus. Un corps reposé et un mental relaxé seront les plus grands ennemis du doute à mon sens. Car il est certain qu’avoir la tête remplie de problèmes et courir partout nous met dans un tourbillon émotionnel et énergétique qui finit par nous dés-ancrer.

Alors, pour chasser le doute, on se pose, on fait le vide, on prend du temps pour soi et on se met à l’écoute. Et si besoin, on se fait accompagner ! Un tirage de cartes, par exemple, peut venir en soutien dans les moments où on n’arrive plus à faire le vide en soi.

La peur

Ahh la peur !! Il y aurait je crois de quoi écrire une encyclopédie sur les peurs !! Peur que ça ne marche pas, peur du regard des autres, peur du vent qui va tourner dans le mauvais sens, peur que la Vie nous lâche, etc… Ces peurs, à chaque fois que je les décortique avec quelqu’un en séance, sont toujours réfutables d’elles-mêmes. Car elles ne sont que le reflet là aussi d’un mental qui a pris un peu trop ses aises.

Pour contrer ces peurs, il faudrait une “assurance” que tout va aller comme sur des roulettes. Donc pour lancer un projet, la plupart d’entre nous ont besoin de savoir que tout ira bien, que ça ira, que ça marchera. Et dans le détail s’il vous plait, lol ! Mais le souci, c’est que personne, non PERSONNE ne peut assurer que tout ira bien. Car tout dépendra de l’énergie déployée pour chaque projet. Tout dépendra de ce que chacun va entreprendre, à quel rythme, des moyens qu’il se donnera aussi.

Un tirage de cartes montrera la voie la plus probable. Donc, le consultant saura si son projet est favorable ou non, viable ou non. Mais la réalisation dépendra toujours de lui-même. Personne ne le prendra par la main. Alors, pour contrer ces peurs, il n’y a pas 36 solutions. Même pas 2 je crois : il faut se lancer ! Et si toutefois le résultat n’est pas celui escompté, il sera toujours temps de faire les ajustements nécessaires. Il est aussi envisageable de se faire accompagner au moins pour lancer son projet, pour poser les premiers jalons. Parfois ce petit coup de patte va débloquer beaucoup de situations !

Ce qui est certain en tout cas, c’est que tant qu’on n’essaie pas, on ne peut pas voir de ses propres yeux si notre idée est bonne ou non et si “ça marche” ou non. Alors, parfois, pour avancer sur nos projets, il est nécessaire de recevoir un coup de pied aux fesses. D’ailleurs, je le vois dans certaines séances : “là-haut”, ils ne font que ça de toute la séance : bousculer gentiment la personne pour qu’elle ose se lancer !

Le manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est un véritable fléau sur cette planète ! J’ai rencontré très peu de gens réellement sûrs d’eux. Et pourtant, ce sont ceux-là mêmes qui réussissent le plus facilement !

Si vous manquez de confiance en vous et que cela vous bloque dans votre chemin de vie professionnelle, je vous invite vivement à prendre un temps pour réfléchir sur l’origine de ce manque de confiance. Est-ce un héritage familial ? Peut-être vous a-t-on rabaissé(e) toute votre enfance, peut-être étiez-vous la cinquième roue du carrosse, ou avez-vous été vivement critiqué(e) à chacune de vos initiatives ?

Ou est-ce un héritage sociétal ? Notre société en effet aime bien les “moutons”, ceux qui suivent fidèlement le troupeau sans faire trop de vagues. Ça commence par l’école et ses “moules” standards dans lesquels nous sommes sensés rentrer, au chausse-pied parfois. Le milieu du travail n’échappe pas beaucoup à cette règle non plus. Alors, oser faire autrement, oser être différent(e), oser s’écouter dans un monde où personne ne s’écoute, cela peut être clairement compliqué !

Cela peut-être aussi un héritage karmique. A chacune de nos vies, nous venons faire des réparations karmiques. Vous savez ces sujets sur lesquels nous avons un peu “péché” dans une vie précédente et avec lesquels nous venons aujourd’hui trouver un équilibre. Je le vois souvent dans les thèmes de numérologie : le manque de confiance appartient à une vie d’avant. le temps est donc venu de s’en libérer !

Pour contrer ce manque de confiance, il est important pour moi de le conscientiser et d’en comprendre l’origine. Puis de prendre de la distance avec ce passé encore trop présent. Pour vous y aider, vous pouvez regarder du côté des rituels de libération. Ensuite, il est nécessaire de mettre les points sur le i : soit on continue à faire plaisir à tout le monde et on reste là où on est, en étant malheureux, soit on prend son courage à deux mains et on ose franchir le cap. La question à se poser pour moi quand on manque de confiance en soi, c’est : je vis pour moi ou pour les autres ?

Le manque de légitimité

Nous abordons maintenant le blocage le plus récurrent que je peux voir en séance : la sensation de ne pas être légitime. Surtout pour tous les métiers liés à l’accompagnement, à l’émotionnel, à l’invisible. Il est plus facile finalement de se sentir légitime en étant boulanger par exemple, car c’est un métier qui entre dans une case bien définie. Donc on sait clairement ce qu’on attend de nous et on va à l’école pour apprendre tout ce qu’il est nécessaire de savoir.

Mais dans les métiers de l’accompagnement, encore plus ceux liés à l’invisible, il n’y a que peu d’écoles et de diplômes. Au mieux, vous pourrez apprendre des méthodologies (de pratiques énergétiques, de coaching, etc….). Mais votre principal outil, c’est vous : votre connexion, vos ressentis, vos expériences aussi qui font de vous la personne que vous êtes aujourd’hui.

Personne ne peut vous fournir un papier attestant que vous êtes un “bon” coach ou une “bonne” voyante. Personne ne peut vous vendre ou vous donner la légitimité après laquelle tant de gens courent. Elle ne peut venir que de vous-même !

Mais, il y a un facteur qui peut grandement vous aider à en trouver : vous lancer et vous apercevoir que les gens sont contents de vos services. Qu’ils reçoivent ce dont ils ont besoin. Que vous avez été “bon” dans votre rôle… Mais là aussi, il n’y aura qu’en vous lançant que vous pourrez le voir. C’est l’expérience qui vous fera petit à petit vous sentir davantage sûr(e) de vous et à votre place.

Oser !

J’espère que vous aurez trouver dans cet article quelques réponses et solutions à vos blocages. Et que vous oserez prochainement vous lancer dans vos nouvelles aventures. Car je vous assure qu’une fois qu’on le fait, on se sent réellement merveilleusement bien et à sa place !

Mais si toutefois vous aviez encore un peu de mal à savoir quel est le bon chemin à emprunter, n’hésitez pas à regarder par ici : https://www.mademoiselle-bien-etre.fr/product-category/guidances/ . Il y aura peut-être un accompagnement qui vous parlera et saura vous être utile !

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Véronique

    bonjour Caroline et merci pour votre article
    combien il est difficile de gérer ses peurs et/ou son manque de confiance !.
    je traverse tout cela en ce moment et pourtant j’ ai , grâce à vous et le chemin de vie professionnelle, mis la lumière sur un futur beau projet mais le doute reste bien ancré ( est ce que je vais y arriver ? par quels moyens ? , dans quel délai ?) . Le mental bloque toute initiative et me fige dans une situation qui me sape le moral.
    Quand les premiers pas vont être fait, je sais que tout va s’ enclencher et comme vous le dites, je trouverai enfin mon équilibre et ma juste place. Alors j’y crois !!
    Merci pour vos bons conseils

  • Chris

    Après avoir vécu l’expérience difficile de la maladie et du deuil, j’ai écrit un essai pour partager mon expérience, et la lumière qui est venue éclairer ma vie, après le décès de ma mère adorée , par une perception différente du monde et de moi-même. Vous pouvez retrouver cet essai sur AMAZON . Son titre est LA VIE EST UNE FETE, CELEBREZ-LA. Bien à vous.