Catégories Je crée ma vie, Vivre en conscience

Pourquoi le Monde va changer ?


pourquoi-le-monde-va-changer

Nous entendons de plus en plus parler de Nouveau Monde, que le Monde doit changer, que ce n’est plus possible, etc… Oui mais cela fait longtemps que nous l’entendons ce discours. Alors pourquoi le Monde changerait-il maintenant ?

Pourquoi est-ce si long ?

Mais pourquoi est-ce si long ? Pourquoi l’avènement du Nouveau Monde n’arrive pas là, maintenant ?

Pour tout un tas de « bonnes » raisons.

Tout d’abord nous sommes confrontés à des égrégores extrêmement puissants qui manient à merveille l’énergie et le pouvoir de l’intention. Vous savez, l’énergie que vous utilisez pour faire un tableau de visualisation ou une lettre de commande ? Eh bien de l’autre côté, dans « l’ombre », la même, exactement la même énergie est utilisée mais avec des intentions totalement différentes ! Et cette énergie et ces intentions sont maniées avec brio ! Car eux ne doutent absolument pas. Ils ont la « Foi » dans leur puissance. Foi renforcée par le fait que nous les laissons faire depuis des lustres !

Alors, des schémas collectifs répétitifs se sont également créés. Des schémas d’oppression, de malveillance, de contrôle, etc… Il y a toujours eu dans l’histoire de l’humanité des bons et des mauvais, des oppresseurs et des opprimés, des bourreaux et des victimes. L’être humain s’est donc habitué. Et il a fini par trouver tout cela normal.

L’humain, cet être d’habitudes

Car l’humain est un être d’habitudes. Regardez, individuellement comme il est difficile de changer une habitude de notre quotidien. Nous avons beau savoir que nous faisons régulièrement quelque chose qui nous fait du mal, si l’habitude est ancrée, nous avons toutes les peines du monde à en changer. A l’échelle collective, c’est exactement la même chose ! Nous avons beau savoir qu’il n’est pas bon de se faire la guerre, l’histoire nous l’a maintes fois prouvé, nous y retournons quand même ! Nous avons beau savoir qu’il n’est pas bon que le peuple n’ait pas son mot à dire, nous élisons tout de même des gouvernants qui ne nous écouteront pas, etc….

« C’est comme ça » semble être devenu une devise humaine !

Alors, certains y ont vu une belle opportunité pour s’engouffrer dans la faille et en profiter ! Et c’est ainsi que l’endormissement des masses a pu démarrer….

L’endormissement des masses

Petit à petit, l’humain occidental s’est vu proposer un avenir rose bonbon et matériel (vous savez, le « plastic World » de Barbie ? Tout beau, tout propre, tout lisse ?). Et l’humain occidental a commencé à courir à sa propre perte. Il s’est mis en quête d’un bien-être et d’un bonheur absolu et absolument illusoire : partir en vacances de l’autre côté de la planète dès que possible, « s’offrir » des biens majestueux, etc…. Sans pour autant, finalement, trouver ce fameux bonheur. Alors, il en a voulu toujours plus, encore et encore. Car les sociétés lui ont fait croire qu’il le trouverait au bout du chemin son fameux bonheur. Alors l’Occident est parti dans une course folle : la recherche d’un bonheur impossible car uniquement matériel.

Attention, je ne suis pas en train de dire qu’il faut rejeter tout aspect matériel de la vie. Je regrette simplement que ce soit devenu un but en soi. L’idée plus juste pour moi, c’est qu’en réussissant à avoir un environnement matériel agréable, l’humain ait alors envie de s’occuper de son prochain, de causes, de la planète etc… Car il n’est plus en mode « survie ». Il a donc tout loisir pour dépenser son énergie à autre chose. Le souci, c’est que sa quête du « toujours plus » personnel l’aveugle totalement….

L’éloignement de la mort

L’endormissement des masses humaines a été possible aussi en faisant croire aux hommes « riches » qu’ils ne moureraient plus. La mort est devenue Tabou, le mal du siècle (enfin des siècles !). La Mort doit être évitée à tout prix ! Car la Mort est horrible, « inhumaine », affreuse….

Mais la mort fait et fera TOUJOURS partie de la vie humaine. Nous ferions bien de nous tourner de nouveau vers notre propre mort (sûre et certaine) afin de comprendre à quel point nous sommes éternels, mais pas charnels. Nous ferions bien d’arrêter d’avoir peur ( nous voyons bien aujourd’hui jusqu’où peut nous amener une peur collective !). Nous ferions bien de nous occuper de nos décédés, de réapprendre à vivre avec (parce qu’on le veuille ou non, ils sont là, avec nous !). La mort n’est pas l’ennemie à abattre !

L’éloignement des problèmes

On a aussi fait croire aux humains que le bonheur arriverait par le fait de ne plus avoir de problème. Jamais. Qu’une vie idéale est finalement une vie plate, sans bas, toujours « en haut », toujours parfaite. Oui mais. Oui mais, ce n’est absolument pas ça la « vraie vie ». Nous sommes malmenés. Sans cesse. Pourquoi ? Parce que nous sommes venus, le temps de cette vie, expérimenter une des leçons de vie les plus difficiles : la matière, la 3D. Dans laquelle nous vivons une alternance permanente de hauts et de bas. Car ce sont les épreuves qui nous font grandir et évoluer. Sans épreuves, sans « problème », pas d’évolution. Alors même que l’évolution est le but ultime de notre passage terrestre !

Alors, au nom de cette quête frénétique d’une vie parfaite, idéalisée, plastifiée, aseptisée, nous avons fermé les yeux sur tout ce qui peut se passer autour de nous. Il y a des guerres de l’autre côté du Monde ? Qu’importe, moi je suis à la recherche de ma vie parfaite ici. Il y a des catastrophes climatiques ? Et alors, c’est loin, très loin de moi….. L’humain, surtout occidental est devenu aveugle. Car aveuglé par les slogans publicitaires et les sirènes de la société de consommation….

Pourquoi le Monde va changer ?

Alors pourquoi cela changerait maintenant ?

Tout simplement, parce que depuis 2 ans, TOUT LE MONDE est touché dans son quotidien. D’une manière ou d’une autre. Nous sommes TOUS dans le même bateau. Ce qui a toujours été le cas. Mais, là, nous ne pouvons plus ne pas le voir….Cette pandémie vient bousculer chacun dans son quotidien, ses convictions, ses habitudes (fameuses habitudes…..). Alors chacun est interpelé. Certains se sentent persécutés comme d’autres le sont de l’autre côté de la planète depuis tellement longtemps. Certains crient au scandale ou au complot. Mais ces « complots » et scandales existent depuis tellement d’années dans certains pays « éloignés », etc. Certains perdent espoir et voudraient fuir. Comme l’ont ressenti et fait combien d’immigrés qui ont cherché à fuir l’enfer de leur vie ? Sauf qu’aujourd’hui, c’est aussi chez nous, dans nos vies.

Bientôt les pays « riches » seront « envahis » par des réfugiés climatiques. Que ferons-nous alors ? Les bannir ? Peut-être que ce seront les boucs émissaires des prochaines générations ? Car nous le savons : nous sommes entrés dans « l’ère des épidémies ». Pourquoi ? Pour tout un tas de facteurs quasiment tous en lien avec le dérèglement climatique et la façon dont nous malmenons la planète, les végétaux, les minéraux et les animaux….. Il va nous falloir apprendre à vivre avec Sauf si nous changeons clairement notre manière de vivre et de profiter de la planète bleue…

S’unir ou se diviser

Il y a alors deux choix possibles : soit s’unir dans l’épreuve, soit se diviser. Nous savons pertinemment à qui profite la division. A ceux qui manipulent les égrégores collectifs pour s’en nourrir. Pour que la division soit efficace et rapide, il suffit de trouver un bouc émissaire. Aujourd’hui les non vaccinés, hier les noirs, les juifs ou les homosexuels. Demain les pas assez vaccinés ? Les porteurs du mauvais masque ? Ou ceux qui refuseront de mettre leurs enfants à l’école ? Ou quoi encore ?

Ce schéma de division, nous le connaissons par cœur depuis des lustres. Et il nous a amenés là où nous sommes aujourd’hui. Mais voilà, c’est justement l’habitude ancrée au plus profond de nos cellules. Nous allons donc devoir faire de gros efforts individuels et collectifs pour que ces schémas changent voire disparaissent. Et que nous puissions désormais vivre en paix et unis.

Il va bien falloir commencer à aimer nos voisins, quels qu’ils soient, quoi qu’ils pensent. Car aujourd’hui, même « chez nous », nous avons besoin les uns des autres. La fin de l’ère de l’individualisme a sonné !

Ce qui permet de changer de schéma

Le grand changement est pourtant déjà amorcé. Tout d’abord parce que les informations n’ont jamais aussi bien circulé entre les hommes. Evidemment, tout est à vérifier. Mais celui ou celle qui veut se tenir informé, pour peu qu’il soit un minimum autonome et se prenne par la main, trouvera très facilement les réponses à ses interrogations.

De plus, il est clair que de plus en plus de personnes s’ouvrent à autre chose, à une autre façon de penser. Ils se (re)connectent à leur sensibilité, ce qui leur montre qu’autre chose est possible. Et que ce que nous voyons n’est que le devant, la mise en scène, alors qu’il nous faut maintenant clairement regarder l’envers du décor.

Chacun est en train de reprendre son pouvoir personnel : sur sa santé, sur son travail, sur son bien-être, etc… La société nous a longtemps mis dans une position infantilisante. Mais pour beaucoup, l’épreuve que nous traversons est une belle occasion pour désormais reprendre les rennes.

Construire sans détruire

Et puis, surtout, parce que tous ces gens qui s’éveillent n’ont pas pour ambition de détruire l’existant. Non ! Ils veulent construire quelque chose de nouveau, de différent. En parallèle de l’existant. Alors il va y avoir un jeu naturel de vases communicants, jusqu’à ce que la balance penche du côté de la nouveauté. Qui sera alors devenue la nouvelle « habitude » humaine.

C’est pourquoi aujourd’hui, si vous cherchez à savoir « quoi » faire pour que les choses changent, bougent et s’améliorent, concentrez-vous sur le Monde que vous souhaitez voir arriver. Et mettez toute votre énergie à le créer. Chacun a des merveilles à offrir aux autres. C’est le moment où jamais de le faire ! Mettons-nous au service des autres, de la planète, de l’humanité. Ainsi le Nouveau Monde sera créé.

15 commentaires

Laisser un commentaire